Ma préparation à l’allaitement – besoin de conseils dedans

S’il y a bien quelque chose que je regrette dans mon expérience de jeune maman débutante avec Poussin lors de sa naissance, c’est notre allaitement qui n’a pas été aussi concluant que je le souhaitais. Vous le savez, j’en ai déjà parlé . Je ne suis pas du genre à vivre avec des regrets, mais sur ce point, je n’arrive pas à faire autrement !

Alors, après diverses consultations pour chercher le pourquoi du comment je n’avais quasi pas eu de lait (alors que je lis partout que TOUTES les femmes ont du lait, blablabla). Les professionnels m’ont donné 2 explications possibles :

-> C’est quelque chose d’héréditaire (ma Môman n’a jamais eu de montée de lait) et il faut attendre le 2ème pour pouvoir tirer cette conclusion de façon définitive.

-> C’est que je m’y suis mal prise, que la position de Poussin était mauvaise, qu’il ne savait pas téter, bref, qu’on a accumulé les maladresses.

Personnellement, je préfère croire à cette 2nde hypothèse ! D’autant plus que je suis tombée sur des résultats d’analyses de sang datant de 5 ans (soit 2 ans avant la naissance de Poussin) qui mettaient en évidence que, déjà à ce moment là, ma thyroïde et mon taux de prolactine étaient loin d’être normaux, mais ça, personne ne m’en avait parlé ni ne s’en était inquiété… Aujourd’hui, grâce à mon traitement, tout est ok à ce niveau là !

Pour ce 2ème bébé, je fais le même choix que pour Poussin, je souhaite l’allaiter, parce que je sais que c’est bon pour lui et parce que j’en ai envie tout simplement. Et je me prépare, psychologiquement, dès maintenant. Je m’informe, me documente, me prépare une trousse pour la maternité, remplie de tout le nécessaire pour mener au mieux ce nouvel allaitement et faire en sorte qu’il soit exclusif et surtout réussi !

Alors attention, je précise que j’en parle comme ça, mais je ne me mets pas la pression le moins du monde. D’ailleurs, je ne me mettrais plus jamais la pression comme je l’avais fait pour Poussin, ça n’avait fait qu’accroître mon baby blues et le résultat n’avait guère été meilleur, ça a même certainement eu l’effet inverse. Je suis donc sereine pour tenter cette nouvelle aventure et déterminée à y arriver !

Ainsi, dans ma trousse d’allaitement, pour la maternité et après, il y aura :

  • le soin Néobulle « coup de pouce allaitement« 
  • un tube de crème Lansinoh
  • des tisanes d’allaitement
  • mon coussin d’allaitement (que je n’avais pas pris pour Poussin)
  • mon tire lait (manuel, un Avent, celui de la photo)

Je ne sais pas si je vais avoir besoin de tout ça, surtout à la maternité, mais ce sera là « au cas où »… et puis je vais beaucoup beaucoup boire (de l’eau hein !).

J’avais pensé à des coussinets d’allaitement aussi, mais ça, si j’en avais besoin, je serais vraiment trop heureuse car je n’ai pas eu l’occasion d’en mettre pour Poussin…

De plus, je souhaitais m’acheter un livre sur le sujet, mais j’hésite entre 2 qui ont l’air très bien :

-> L’allaitement – de la naissance au sevrage, du Dr Marie Thirion

-> L’art de l’allaitement maternel, de la Leche League

 

Et c’est là que j’ai besoin de vous, si vous les avez lu et que vous voulez bien me conseiller sur lequel des 2 acheter ça m’aiderait beaucoup !!

De même, si vous voyez quelque chose d’indispensable dont je pourrais avoir besoin pour réussir ce début d’allaitement comme il se doit, n’hésitez pas à m’en faire part.

Merci par avance pour l’aide précieuse que vous pourrez m’apporter 🙂

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article a 10 commentaires

  1. Coucou,

    Ma belle-sœur m’avait prêté « l’art de l’allaitement maternel » de la leache league. Il est hyper complet et si tu ne te mets pas la pression, il est bien (sinon, il peut être un peu stressant, enfin remarque, je stresse hyper vite aussi, alors c’est peut être juste moi. 😉 ^^)
    Pour les positions, on ne s’est pas trop embêté avec Surprise, l’important étant qu’il prenne largement le sein en bouche en fait. Mais bon, j’avais plutôt le problème inverse du tien (bobo la montée de lait, avec des seins difficile a prendre pour Surprise car trop plein… un comble… :S) alors je sais pas si ça joue…
    Bisous!

  2. Le bouquin de la LLL est très bien, mais rien ne vaut une réunion préparatoire. Je regrette vraiment de n’en n’avoir pas fait, ça m’aurait évité tout les soucis que j’ai eu eu démarrage avec Cromignon. Je ne saurais que trop te conseiller de prendre contact avec une animatrice LLL pas trop loin de chez toi et d’aller à la prochaine réunion, oui oui, avant l’accouchement! Elle te donnera tous les conseils pour un bon démarrage, conseils qui sont propres à toi car ici et dans les livres tu auras des conseils qui ne cibleront pas ton cas spécifique.
    La bise!

  3. J’ai allaité Mam’Zelle J jusqu’à 5-6 mois et là j’allaite Mam’Zelle M.
    Le tout est d’y aller sereine, zen, ne pas se prendre la tête. Enfin c’est comme ca que je fais, ca marche tant mieux, ca marche pas tant pis.
    Puis les conseils et remarques que certaines personnes peuvent faire, aux obliettes !!! Fais à ton instinct à toi.
    Pour ce qui est des livres, connais pas donc pas d’avis là dessus.
    Pour ce qui est à prévoir, j’aurais dit les coussinets juste pour le confort. Ce qui est nouveau dans les maternités est qu’ils mettent un carré de papier cellophane sur le sein comme ca la crème pénètre bien et pas de risque « d’accrochage » et de « collage ».
    Puis le lait maternel sert aussi de cicatrisant, une goutte à s’étaler sur le mamelon après la tétée.
    Mais surtout NO STRESS !!!
    Ciao Ciao !!!

  4. Alors je n’ai pas lu ces bouquins, je n’ai donc aucun avis à te faire partager ^^

    Par contre, si tout se passe bien (et je te le souhaite !) n’oublie pas les coussinets d’allaitement ! Si montée de lait il y a, c’est souvent pas des fuites, mais un robinet mal fermé. Les seins sont tellement gonflés de lait que ne goute pas, ça coule carrément ! (pas les chutes du Niagara mais bon) Par contre les coussinets lavables sont mieux.. car ceux en coton, si tu additionnes les crevasses (un peu de sang donc); le lait qui coule… bref l’humidité va faire que tes bouts de seins vont « coller » au coussinet et en le retirant il y aura des tout petits bouts de cotons qui vont rester sur le sein, en plus de tirer sur les crevasses… Bref, ça n’aide pas à soulager.

    Lansinoh est réellement tip top tu as fait un bon choix ! Perso, entre chaque tétée, j’avais le temps de guérir des petits bobos engendrés 🙂

    En ce qui concerne les tisanes, elles sont pour donner un gout au lait, le bébé téterait donc « plus fort ». En tous cas, ça aide à s’hydrater, faut pas hésiter.

    Je pense que la chose indispensable est le repos et le soutien. N’hésite pas à écourter les visites pour te reposer, dormir dès que tu le peux donc en même temps que le bébé mais quand il y a quelqu’un dans la chambre c’est un peu difficile ^^ Fatiguée, on se décourage, on pleure, on doute…

    Autre chose, moi on m’avait déconseillé l’usage du tire lait, trop agressif en début d’allaitement avec les seins fragilisés. A n’utiliser que si vraiment tu n’en peux plus, si tu as l’impression que la peau va se déchirer tellement la peau est tendue. L’idéal étant que ce soit le bébé qui tête pour te soulager, c’est bien plus adapté.

    Ce qui m’a énormément aidé c’est le personnel accompagnant. J’espère que tu tomberas sur des personnes compétentes, sachant te conseiller pour les positions, la mise au sein dans le bec du bébé. Pour cette dernière chose, retiens que c’est le bébé qui doit prendre le sein et non le sein qui doit aller dans la bouche du bébé !! En traduit, amène la bouche du bébé au sein, et non pas mettre le sein dans sa bouche. Le choper avec sa langue est beaucoup plus difficile pour lui.

    Pfiou vraiment désolée de ce pavé, je ne pensais pas en dire autant (je m’arrête parce que je vais pourrir ton fil de commentaire ^^)

    Bonne journée 🙂

  5. Tout ce que je peux te souhaiter c’est que tu arrives à vivre un bel allaitement pour cet enfant à venir ! Et effectivement, parfois, c’est rare, mais certaines femmes ne produisent pas de prolactines, donc forcément, allaiter dans ces conditions…
    Si tout est rentré dans l’ordre de ce côté c’est en bonne voie !
    Pour ma contribution au choix du bouquin, j’ai lu celui de Marie Thirion que je recommande ! Il est super, complet et en dehors de la partie très théorique du début qui est instructive mais un peu barbante, on apprend ensuite énormément et on constate qu’il y a encore bcp d’idées reçues sur la question !
    Le maître mot : fais toi confiance, fais confiance à ton bébé, trouve les bons interlocuteurs en cas de nécessité !!! 😉

  6. Je ne suis pas très livre mais ce qui m’a beaucoup aidée c’est une consultation avec une spécialiste en allaitement. Autre chose : le tire-lait m’a déprimée et découragée car je sortais très peu de lait donc ça m’a inquiétée…alors qu’il n’y avait pas de quoi…. On peut avoir assez de lait mais ne pas réussir avec un tire-lait…j’étais plus sereine après l’avoir rangé dans le placard !!!

  7. Coucou! J’espère aussi pouvoir réussir mon allaitement… j’appréhende un peu, je le reconnais, j’espère être entourée dès la naissance de bébé… on verra…
    Pour les bouquins, j’ai celui de Marie Thirion qui est TRES bien! Il etait super bien noté sur le net et je ne regrette pas mon achat 🙂 Vraiment 🙂

    Je te souhaite un allaitement plein de bonheur et de douceur,

    Bises

    Natacha

  8. Je ne peux pas te conseiller car je ne les ai pas lus, mais je voulais te dire que mon doc m’a confirmé qu’hypothyro = peu de lait. C’est logique, tout le corps fonctionnant au ralenti.

  9. Je n’ai pas lu de livre concernant l’allaitement avant d’accoucher mais je pense que c’est une bonne idée de te préparer par contre ne fais pas trop de projet, je crois que c’est vraiment une affaire propre à chaque grossesse… Chaque bébé est différent et on ne doit pas pouvoir comparer entre deux enfants, d’autants plus qu’on a quelques année de plus dans la vie…
    Fais les choses comme tu les sens et ne te force en rien et je suis sûre que tu vivras un très bel allaitement !

  10. Bonjour,
    Les psychologues sont unanimes, l’allaitement au sein aide l’enfant et la mère à établir un attachement affectif dont la lactation est directement liée par le réflexe psychosomatique de la succion.Suivant ces constatations, il est primordial que la mère allaite son enfant avec plaisir pour en ressortir tous les bienfaits psychologiques.

Laisser un commentaire

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.