Poussin à l’école… j’ai pas fini de me faire des cheveux blancs !

Jeudi matin c’était son 1er jour de classe, c’est d’un pas décidé que nous avons pris le chemin de l’école à 8h, tous les 4.

Sur le trajet, j’ai du prendre conscience que mon bébé grandissait et n’ai pas pu m’empêcher de verser quelques larmes, qu’il n’a pas vu heureusement (mais qui ont bien fait rire Poulet qui n’a pas fini de me charrier avec ça…)

Le moins que l’on puisse dire c’est que même s’il était stressé, parce qu’il avait les mains moites, il était très enthousiaste. Tant mieux car ça faisait des semaines qu’on lui expliquait que « l’école c’est génial ! » – « tu vas te faire plein de copains et copines » – « vous allez jouer » – « la maîtresse va vous apprendre plein de choses, vous lire des histoires, chanter des chansons », …

Arrivés devant sa classe, nous le sentons un peu perdu au milieu de tous les petits qui pleurent. Je l’accompagne dans la classe, il s’installe à une table sur une minuscule chaise et commence un puzzle, puis un deuxième. Il n’ose pas regarder autour de lui, ses futurs camarades. Je lui dis à l’oreille que je vais bientôt partir, il me demande de rester, encore un peu.

5 minutes plus tard, je n’ai plus le choix, je lui fais un gros bisous et lui dis que je reviens vite, qu’il doit être sage et écouter. Je sors de la classe, il est occupé et ne me regarde pas m’éloigner. Tant mieux !

Avec son Papa Poulet, nous repartons, à 3, avec de l’angoisse en prime : comment est ce que ça va se passer ? Est ce qu’il va écouter ? Est ce qu’il va être gentil avec les autres ? Je vous avais dit que son comportement n’était pas exemplaire du tout ces derniers temps (depuis l’arrivée de son frère), nous avons donc du stress, les 3h nous ont semblé très longues !

A 11h30, nous le récupérons. Première chose qu’il me dit en se jetant dans mes bras : « j’ai été vilain », avec un grand sourire… Nous demandons donc à la maîtresse et au maître du jeudi ce qu’il en est, ils nous disent qu’il n’écoute pas et que donc il a été puni. Nous n’en saurons pas plus, c’est très frustrant !

Toute l’après midi, il nous a dit qu’il voulait y retourner, c’est déjà une bonne chose ! Poussin n’ira à l’école que le matin cette année, c’est ce qu’ils nous imposent presque quand un des parents ne travaille pas car pas assez de lits pour la sieste.

Après une nuit agitée, c’est de bonne humeur et tout excité que Poussin se réveille. Deuxième journée d’école, espérons que ce sera mieux que la veille.

Nous arrivons, il y a encore plus d’enfants qui pleurent. Poussin se dépêche de filer dans sa classe, je n’aurai pas un bisou, pas un regard. Cela dit, je préfère ça plutôt que d’avoir à partir le cœur lourd en le laissant en larmes à des inconnues.

Même angoisse, qui sera bien fondée…

11h30, nous arrivons devant la classe où attend la maîtresse « nous venons chercher Poussin, comment ça s’est passé ce matin ? ». Et là c’est le drame ! « Poussin est une forte tête, il ne supporte pas l’autorité, pousse violemment ses camarades dans la cour, nous avons été obligés de l’isoler 4 fois ». « Mais il est resté bien sage la 1ère heure ». « Ne vous inquiétez pas, ça passera »

Comment dire, là, ne pas m’inquiéter, c’est impossible ! Je me dis que ça ne va vraiment pas être facile ! Je pense que je vais longtemps avoir une boule au ventre quand je vais aller le chercher à 11h30, de peur que ce soit pareil, ou encore pire ! Et de penser qu’il est déjà catalogué, ça me fait de la peine, pour lui, pour moi, pour nous. Surtout que nous lui répétons sans arrêt que ceci ne se fait pas, qu’il faut écouter, que cela n’est pas bien…

Bon, ça ne semble pas l’avoir refroidi, il est triste que ce soit le week end parce qu’il veut aller à l’école. J’ai dans l’idée qu’il aime ça parce qu’il doit se dire que c’est la fête, qu’il va pouvoir y faire ce qu’il veut ?!

En tout cas cette après midi, après la sieste, il est venu me voir, tout content? En me disant : « Maman, quand Papa était tout petit, il était pas sage non plus à l’école ». CQFD !

En attendant, j’ai pas fini de me faire des cheveux blancs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts

Cet article a 11 commentaires

  1. ah la la, cette rentrée des classes, les mamans sont dans tous leurs états parce qu’elles revivent à chaque fois une scène de leur enfance. tout est bien raconté comme en vrai. j’ai cru être moi-même la maman. les enseignants vont très bien savoir comment gérer ce petit garçon, on a le droit d’être en colère, il faut juste arriver à l’exprimer d’une façon acceptable, c’est l’éducation. tout va bien se passer au fil des jours.

  2. pour lui ça semble bien se passer parce qu’il veut retourner, peut-être que il est si content de jouer avec les autres que n’arrive pas a canaliser son énergie et pousse les autres enfants.. peut-être une activité les après midis pour lui pour se défouler 😉 , en tout ca

  3. ups! j’ai pas fini! je disais qu’il ne doit pas être le seul à pousser, les enfants se poussent souvent en classe, au maitres de canaliser aussi , et puis je suis d’accord avec toi, cataloguer un enfant au bout des deux matines, c’est un peu fort.. il vaut mieux faire un peu attention à ses mots à propos des enfants, on peut toujours faire du mal , à nous les mamans!! bisous pour toi!

  4. Ne t’inquiete pas,ce sont les premiers jours,quand j’allais chercher ma fille c’était pareil a 11H30 et à 16H30 du coup a chaque fois j’attendais la reflexion ou la betise du coup avec les conseils d’une psy j’ai arreté je ne posais plus de questions et ca s’est atténué.Les enseignants doivent gerer beaucoup d’enfants a la fois mais ils ne peuvent pas tous rentrer dans « le moule » du jour au lendemain ,ca viendra !

  5. Il lui faut un temps d’ adaptation, s’ habituera la structure, aux regles et aux autres, mais ça va passer j’ en suis sûre

  6. Et si tout simplement il testait les limites de ses nouveaux adultes qui l’entourent? Et se pose des nouveaux repères. D’après ce que tu me dis, les enseignants les lui montrent. Cela devrait s’atténuer dans le temps.
    Ce que tu peux faire, et en accord avec l’enseignant, c’est de valoriser un point positif de la matinée au lieu de ne voir que le comportement négatif. Genre, il a fait un beau dessin, il a réussi à….car visiblement, Poussin teste aussi vos réactions fasse à son comportement….et puis il y a poussinou, ça joue aussi sur Poussin.

  7. Salut,
    Allez il faut positiver…d’un, il apprécie l’école puiqu’il veut y retourner et de deux, il a bien conscience que ce qu’il fait n’est pas bien…il cherche sa place! Je sais que c’est dur, mais il n’y a pas raison, il va bien finir par comprendre les régles de vie de l’école. Il faut tenir le coup….courage (j’dis ça mais j’en mène pas large non plus qd je dépose MiniMiss à l’école!)

  8. oui c clair pas facile mais je pense que il faut du temps aussi pour qu’il s’adpate et comprenne
    courage ma belle bisousss

  9. Salut! c’est fou comme nos petits peuvent être différents à la maison et en collectivité!

Laisser un commentaire

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.