Pourquoi apprendre à vos enfants à jouer aux échecs ?

Pourquoi apprendre à vos enfants à jouer aux échecs ?

6 avantages d’apprendre aux enfants à jouer aux échecs

L’année dernière, pendant les grandes vacances, Romain a voulu apprendre à jouer aux échecs. Par chance, nous étions chez mes parents et mon papa sait très bien y jouer. Je sais y jouer aussi parce qu’il m’a appris quand j’étais petite, mais je suis bien moins forte que lui. Alors j’ai décidé de lui déléguer cet apprentissage auprès de son petit-fils. En plus, j’aime cette idée qu’ils partagent quelque chose de plus, rien que tous les 2. Mais pourquoi apprendre aux enfants à jouer aux échecs ?

Tigran Petrosyan et Levon Aronian, deux légendes des échecs, ont plus en commun que leur amour du jeu… ils sont tous deux Arméniens, un pays où tous les enfants de six ans apprennent les échecs à l’école. Si je ne devais citer qu’un seul avantage d’apprendre aux enfants à jouer aux échecs, ce serait le fait de les éloigner des écrans des smartphones, ordinateurs et autres téléviseurs.

Cela dit, avant d’initier vos chérubins au fameux jeu de stratégie, vous devrez vous équiper en conséquence. Si vous souhaitez acheter un jeu d’ échecs, vous pouvez visiter King Chess. Partons à la découverte des 6 principaux avantages d’apprendre aux enfants à jouer aux échecs !

#1 Les échecs aident à prévenir la maladie d’Alzheimer

Ce point là est pour moi le plus important ! En effet, ma grand-mère maternelle est atteinte d’Alzheimer, alors je me renseigne pas mal sur les choses possibles pour essayer de faire en sorte que cette maladie ne nous touche pas….

Lorsque l’on joue aux échecs, le cerveau est stimulé tout au long de la partie. Comme il fonctionne comme un muscle, il a besoin d’exercices réguliers pour être en bonne santé et éviter les « blessures ». Une étude médicale a montré que le fait de jouer aux échecs diminue le risque de démence, tout en prévenant ses symptômes, car le jeu d’échecs stimule le fonctionnement du cerveau.

Le fait de jouer dès son plus jeune âge augmente mathématiquement le temps de stimulation du cerveau dans la vie de la personne, ce qui réduit le risque de développer la maladie d’Alzheimer, entre autres. Une étude récente du New England Journal of Medicine a montré que les personnes de plus de 75 ans qui pratiquaient des activités mentales comme les échecs étaient moins susceptibles de développer une démence.

#2 Les échecs augmentent le QI de vos enfants

Vous connaissez l’idée reçue : les joueurs d’échecs sont des personnes intelligentes. Une fois n’est pas coutume, l’idée est vraie. Les échecs sont, sans aucun doute, le jeu qui augmentera le QI de votre enfant. Une étude a montré que 4 000 élèves vénézuéliens, garçons et filles, ont obtenu de meilleurs scores de QI après 4 mois de pratique des échecs. Fait intéressant : ces élèves avaient, au mieux, un niveau rudimentaire avant l’étude.

#3 Les échecs augmentent les capacités de résolution de problèmes de l’enfant

En tant que parent, il est important préparer nos enfants aux problèmes d’un monde qui change de plus en plus rapidement, lui apprendre comment les résoudre et aller de l’avant. Plus tôt vous commencerez, plus tôt votre enfant gagnera en indépendance et en confiance. Parce qu’ils reposent en grande partie sur la réflexion stratégique, les échecs sont un moyen efficace pour le développement de ces compétences.

#4 Les échecs aident à exercer les deux côtés du cerveau

Une étude allemande a montré des résultats étonnants en demandant à des experts en échecs d’identifier des positions et des formes géométriques. Ce faisant, les chercheurs s’attendaient à ce que le cerveau gauche des joueurs soit plus actif. En réalité, les deux parties étaient équitablement stimulées ! Conclusion : lorsque l’on joue aux échecs, nous utilisons les deux côtés de notre cerveau.

#5 Augmentation de la créativité de votre enfant

Le cerveau est probablement l’organe le plus important du corps. Il pèse environ 1,5 kg, et contient 100 milliards de neurones et 100 milliards de connexions. Comme vous le savez, les deux hémisphères de notre cerveau se ressemblent beaucoup, mais il y a une grande différence dans leur fonctionnement et leur façon de traiter de l’information. Notre côté gauche est responsable de la pensée analytique et méthodique, tandis que le côté droit s’occupe de la créativité.

Une étude menée sur un groupe d’élèves (divisé en 2 groupes, dont l’un joue aux échecs), pour mesurer la croissance de leur pensée créative a révélé que le groupe qui jouait aux échecs avait plus de facilités dans les activités créatives.

#6 Les échecs enseignent la planification et la prévoyance

Ah l’adolescence ! Cette période de la vie où l’on agit sans penser aux conséquences. Nombre d’entre nous regrettent les décisions irréfléchies prises pendant cette période de notre vie. Les joueurs d’échecs n’ont généralement pas ce type de problème. Ce qui les caractérise ? Ils planifient, anticipent, et mesurent les conséquences de leurs actions.


Je pense donc que jouer aux échecs peut apporter de nombreux bienfaits à nos enfants et je suis contente que Romain se soit lancé dans cette discipline. D’ailleurs, vous savez qu’il existe même des championnats d’échecs ? On y voit des tous petits manier les pions avec une telle rapidité et agilité que ça en est complètement fou. Un vrai spectacle !

Vos enfants jouent aux échecs ?

Laisser un commentaire

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.