Il y a 1 an…

Il y a un an, j’arrivais à l’hôpital, stressée à fond ! Je n’avais pas dormi de la nuit à l’idée de ce qui m’attendait. J’avais soigneusement pris mes deux douches à la Bétadine la veille au soir et le matin même. Une fois arrivés, Poulet était avec moi et Poussin chez ses grands parents, j’ai du m’installer dans un lit, avec la blouse qui laisse les fesses à l’air et nous avons attendu, attendu….

Vers 12h j’étais sur la table d’opération en train de me faire égorgée par le chirurgien qui allait me délester d’un nodule et de la moitié de ma thyroïde. L’opération devait durer 30 minutes, elle dura 1h30, pas facile l’intervention apparemment, plus difficile que le chirurgien ne l’avait pensé. En salle de réveil, je fus tirée de mon sommeil artificiel par un « Elle on la garde 2h, le Dr X n’est pas content ». De qui parlaient-ils ? Pas de moi, je l’espérais !

J’ai lutté pour parler au personnel présent, pour leur demander l’heure, en même temps j’avais envie d’entendre ma voix, car avec ce genre d’intervention, l’un des risques est de toucher une corde vocale et que cette voix ne se fasse plus jamais entendre. Elle était  roque, mais elle était toujours là, Ô joie ! On me répondit que tout ne s’était pas passé exactement comme prévu, que le Dr X viendrait me parler mais qu’en attendant j’en avais pour 2h de salle de réveil. Je stessais de nouveau.

Et voilà, j’étais laissée, là, en plein courants d’air, j’avais froid, mal au cou, mal au dos, et j’étais seule. Je voulais plus que tout remonter dans ma chambre, retrouver mon Poulet d’Amour qui devait se faire un sang d’encre… Normal, quand on s’attend à ce que la personne qui part se faire opérer, remonte maximum 2 h plus tard et que 4h après elle n’est toujours pas là…. Je me mets à sa place et ça me fait encore mal pour lui !

Quand je suis enfin remontée, nos « retrouvailles » furent belles, nous étions contents.

Le Dr X est venu nous voir peu de temps après. J’avais beaucoup saigné pendant l’intervention, ce n’était pas prévu, c’est pour ça que ça avait été compliqué. J’avais donc un drain, dans le cou et une cicatrice qui devait faire 6 cm, qui en faisait en réalité 12. Et toujours cette impression d’avoir été égorgée. remarquez, c’est un peu la réalité. La difficulté de relever la tête était grande, cette sensation qu’elle allait tomber en arrière à chaque fois qu’elle n’était pas posée contre l’oreiller.

Mais mon Poussin me manquait, je me suis battue pour vite aller mieux ! Et j’ai aussi eu de la chance que mon drain ne rejette pas grand chose. Le lendemain, 11 novembre, jour férié, le Dr X vint me voir, en jeans, il devait sûrement être en week end mais il était là, et je le suppliais de me laisser sortir, lui disant que j’allais mieux, que mon bébé me manquait, et que je serais mieux chez moi que dans cette chambre lugubre avec ma voisine qui hurlait de douleurs depuis la veille au soir. J’obtins mon autorisation de sortie… on m’enleva le drain, je rentrais chez moi !

Photo prise cet été, on en voit une bonne partie, depuis elle est moins violette quand même

 

Quelque chose a changé depuis ce jour là, ce n’est pas que cette cicatrice de 12 cm, épaisse, large et en zig zag, que je garderai toute ma vie et qui me donne un complexe supplémentaire (même si elle s’est quand même bien estompée depuis un an), j’ai aussi un suivi médical à faire tous les 6 mois maintenant, mais tous les mois au début, puis 3 mois. Puis le jour où j’aurai la joie d’être de nouveau enceinte, j’aurai un suivi supplémentaire pour vérifier ma production de TSH. Et depuis le mois de mars j’ai écopé d’un traitement à vie, un traitement qui doit permettre à ma moitié de thyroïde restante de ne pas gonflée, de ne pas se fatiguer, pour ne pas à avoir à repasser par la table d’opération pour l’enlever elle aussi… Et même si on m’a affirmé que NON, il n’y avait pas de rapport, je reste persuadée que le lien existe bel et bien entre mes problèmes de thyroïde et le kyste à l’ovaire que j’ai développé 6 mois après (question d’hormones mal dosées) !

La thyroïde, pour les personnes qui ne connaissent pas, joue sur plein de choses, entre autre : le poids, le comportement, l’humeur, le sommeil, mais aussi indirectement sur l’ovulation,…  Après être passée par l’hyperthyroïdie, l’hypo, ayant vécu des périodes noires moralement, ayant repris pas mal de poids ces derniers temps, j’ai quand même la chance de pouvoir dire que depuis un mois maintenant, au dernier bilan sanguin, elle était bien réglée, les valeurs étaient juste parfaites ! Et c’est vrai que je l’avais remarqué un petit peu plus chaque jour, j’avais de moins en moins d’angoisses, je dormais mieux, moins de saute d’humeur aussi.

Bref, cela fait un an aujourd’hui et même si je ne peux pas dire que je suis totalement guérie, ça va quand même beaucoup beaucoup mieux !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

No related posts found...

Cet article a 11 commentaires

    1. Merci beaucoup Anaïs !! Bisous

  1. Tu vois, ça, c’est un article qui me touche et je souffre pour toi à sa lecture… Heureuse que tu ailles mieux et confiante car je sais que tu prendras ta revanche sur tous ces problèmes… 😉

    1. C’est gentil ma belle ! Gros bisous

    1. La vie n’est pas toujours drôle… mais heureusement je m’en suis bien sortie. Bisous

  2. Quel combat tu as du mener ma jolie, je suis triste de lire toutes ces déconvenues et à la fois j’y lis une femme combattante qui ne baisse pas les bras et nous donne à toutes une belle leçon de vie..
    J¡ai hâte de lire, très bientôt je l’espère une jolie annonce pour suivre de bien plus belles histoires par ici 😉
    bises!

    1. Ca n’a pas toujours été facile, mais maintenant ça va mieux, merci 🙂 et j’espère pouvoir vous annoncer bientôt une bonne nouvelle !! Bisous

  3. Merci pour ton témoignage.
    Malgré toutes ses épreuves, le suivi et le traitement à vie, tu t’es battu pour continuer à vivre « normalement » pour ta famille.
    L’avenir sera bien meilleur, je te le souhaite ! Bravo pour ton courage!

    1. Merci c’est gentil. Ca n’a pas été facile, maintenant c’est devenu la routine, mais ça fait toujours un pincement au coeur de repenser à « avant »….

Laisser un commentaire

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.