Tu y crois, au destin ?

Parce que chez nous, dans notre Poulailler, nous sommes bien obligés d’y croire !

Déjà la rencontre peu probable entre Poulet et moi.
Lui, 24 ans, originaire des Bouches du Rhône, travaillant dans le 92 pour 3 ans, histoire d’être formé professionnellement (ça fait déjà 2 ans qu’il travaille).
Moi, 21 ans, de Haute Normandie, rêvant de quitter ma campagne, jeune embauchée, dans le 92 également, dans la même entreprise, la banque, faisant les trajets en trains tous les jours entre la campagne et la ville.

Des présentations, 2 célibataires, 2 modes de vie différents, mais une même envie d’en savoir plus sur l’autre. Avec une difficulté à se retrouver en dehors du boulot car je le rappelle, 2h20 de voiture et trains le matin et la même dans le sens inverse le soir pour regagner la maison familiale. .. C’est que jeune embauchée dans la banque avec juste le bac en poche ça ne paye pas très bien, donc pas moyen de trouver un logement dans le département (en plus papa au RSA donc pas de caution possible)
Bref ! (on peut ranger les violons….)

Un soir de décembre la soirée de Noël du boulot est organisée. 2 mois que je suis arrivée et on me fait comprendre que pour mon intégration cette soirée est hyper méga importante. Mais comment faire ? Le dernier train est à 20h, heure de début de la soirée…

C’est alors que le petit marseillais (qui n’avait pas trop l’accent) me propose de m’héberger amicalement pour la nuit dans son petit studio de 20 m² dans lequel il aurait 2 lits…
Je commence par refuser. Puis finis par accepter (en m’assurant 15000 fois que je ne vais pas le déranger et qu’il a bien 2 lits !!) car on me répète (mes chefs) à longueur de journée que je dois y être à cette soirée.

Le 10 décembre, nous y voilà. Je suis stressée, j’arrive avec ma mini valise à roulettes (je ne prends que le strict minimum quand je voyage : maquillage, sous vêtements, vêtements du lendemain et aussi un joli pyjama rose à tête de chat acheté pour l’occasion).

La soirée se passe, il est tard nous devons rentrer.
Nous prenons le RER, discutons encore et encore, arrivons chez lui. Il y a bien 2 lits, me voilà rassurée !

Nous avons passé la nuit entière à discuter comme des collégiens, à apprendre de nos vies respectives, sans qu’il ne se passe rien.
Poulet ( qui n’avait pas encore ce surnom, d’ailleurs il faudra que je vous raconte d’où ils viennent nos surnoms !!) qui me faisait plein de compliments, et moi sur la réserve, n’y croyant pas et ne voyant là qu’un homme de plus qui cherche à se moquer et à me blesser (j’ai pas mal souffert de ça étant plus jeune, vous l’aurez compris)
Il est important de savoir qu’à ce stade là, je n’ai jamais connu l’Amour…

Une nuit blanche plus tard, un samedi matin où il m’accompagne au boulot, je le remercie, lui dis bon weekend et nous nous faisons la bise.
Un samedi que je passe, des étoiles plein les yeux, et ce n’est pas seulement du à la fatigue de cette nuit où nous n’avons pas dormi (d’ailleurs je n’ai même pas eu l’occasion de mettre mon joli pyjama puisque je suis restée habillée, assise sur le 2ème lit).

Je crois que mon cœur s’est emballé cette nuit du 10 décembre 2004, que rien ne sera jamais plus pareil. Pour moi en tout cas.

Dimanche à la campagne, je suis songeuse, rêveuse.
Vers 13h je reçois un texto, c’est lui. Puis nous nous en envoyons plein, nous parlons de choses et d’autres, de sa voiture qu’il avait commandée et qu’il vient de voir, de banalités.

Puis le mardi au travail, nouveau message : « Est ce que ça te dirait si je t’invite au resto et au ciné demain soir ? Bien sur mon 2ème lit est toujours là ! ». Je m’en souviendrai toute ma vie de ce texto !! J’ai de suite répondu « avec plaisir ! »

Il avait réservé dans un resto chic, un de ces restos où je n’avais jamais mis les pieds auparavant. M’a courtisée tout le repas, allant de compliments en compliments. M’a laissé le choix du film : Bridget Jones 2… (j’avais plus qu’adoré le 1er volet)
Nous sommes arrives en retard à la séance, nous sommes retrouves au 1er rang. Nous sommes pris la main pour la 1ère fois. Et à la fin du film avons échangé notre 1 er baiser. C’était le 15 décembre…..

Puis tout est allé très vite, pour apprendre davantage à se connaitre il fallait pouvoir passer du temps ensemble, pour ça je devais dormir (j’ai dit dormir) chez lui. Alors je suis passée à une nuit puis 2 puis 3 puis la semaine, puis 1 weekend sur 3.

Puis mars est arrivé et nous avons appris qu’il serait muté avant la fin de l’année dans sa région d’origine. Il a fallu savoir rapidement si notre histoire était du sérieux, en tout cas suffisamment pour demander ou non ma mutation également sachant que j’étais encore en période d’essai …

Ça impliquait un changement de région (pas grave la Normandie, j’en avais marre) mais surtout quitter mes parents et mes amis et partir à 900km… Avec tous les risques que cela implique au bout de 3 mois de relation…

J’en ai passé des nuits blanches à réfléchir et pleurer… Puis j’ai demandé l’avis de ma maman, qui m’a répondu à moi, sa fille unique, les yeux plein de larmes : tu dois écouter ton cœur. Si je t’en empêche, tu vas me le reprocher toute ta vie !

Écouter mon cœur, pas si facile !!! Dun coté mes parents que j’aime très très fort et de l’autre, mon 1er Amour, celui que je vois bien devenir un jour mon mari et le futur père de mes enfants…

J’ai écouté mon cœur, j’ai demandé ma mutation. Je l’ai obtenue 3 mois après la sienne. Entre temps, nous nous étions fiancés, et avions entrepris les démarches pour faire construire notre maison. Tout ça en 1 an de temps…

Si ça ce n’est pas un coup du destin, cette rencontre improbable de 2 personnes opposées par 1000 choses qui se réunissent au même endroit et s’unissent…

Et voici le résultat quelques années plus tard….
Et toi, tu y crois au destin ou pas ??
Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article a 16 commentaires

  1. C’est une tres belle rencontre et une jolie histoire! Tu as bien fait de suivre ton coeur!

    1. Quelques fois, il faut savoir prendre des risques…. Merci Anais 🙂 Bisous

    1. Merci 🙂 bisous

  2. une jolie rencontre….

    bien sur que le destin il faut y croire!!!!!

    1. Merci Sandrine pour le message !!! Je suis d’accord avec toi, il faut y croire !!

      Bisous

  3. votre histoire est magnifique et redonne envie de croire au coup de foudre..

    je crois également au destin car c’est ici en Espagne que j’ai rencontré mon chéri également français, il m0aura fallu faire 1600km pour trouver l’amour..

    Bisous ma belle

    1. Ah oui, ton histoire est beaucoup plus incroyable que la mienne !!! et du coup vous êtes restés là bas ?!! Merci 🙂 Bisous à toi

    1. Ah oui, c’est rigolo de savoir que vous vous connaissez depuis petits ! C’est une jolie histoire aussi que la tienne !! Bisous

  4. C’est une belle histoire votre récit de rencontre:la vie est parfois compliquée mais elle réserve de belles surprises 🙂

    1. Merci Ca c’est bien vrai !! Bisous

  5. il t’a bien eu ton poulet, coquine, tu nous l’avais caché, et

    après tout ça, voilà notre petit poussin chéri

    1. Et oui, à part la nuit blanche, je ne crois pas t’avoir caché grand chose en fait…. bisous maman

  6. Moi j’y crois.. la vie réunit parfois les chemins de deux personnes plusieurs fois, comme pour toi, et c’est juste magique 🙂

    Profite 🙂

    Bisous 😉

    1. Je profite de chaque instant (même si quelques fois je ne profite pas assez….) bisous et merci !!!

Laisser un commentaire

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.