La pression monte – Quoi de neuf les loulous n°32 16


Dans une semaine très exactement Poussin fera sa toute première journée d’école.

Dans son école qui ne compte que 2 classes (de 28 élèves minimum) ils ont décidé de procéder en plusieurs fois pour faire rentrer tous ces minis élèves en culotte courte. C’est ainsi que Poussin est attendu jeudi 6 septembre, entre 8h20 et 8h40, horaires où je devrai le déposer tous les matins.

A une semaine du grand jour, je peux dire qu’il est content et qu’il attend ! Pour ma part, j’ai beaucoup plus d’appréhensions…

Déjà, ce sera notre 1ère vraie séparation, je veux dire durable dans le temps et répétitive. Je suis consciente qu’à 3 ans et demi certains diront qu’il était temps de couper le cordon, mais je ne le vois pas tout à fait de cette façon.

La transition va tout de même se faire en douceur puisqu’il n’ira que le matin, la cantine ainsi que les après midi étant réservés aux enfants dont les 2 parents travaillent.

Il est sérieux d’un coup Poussin…

Concrètement est-il prêt ?

Psychologiquement, oui je pense, nous en parlons souvent.  Moi même ayant adoré toutes mes années de scolarité (sauf la fac) je lui ai décrit ça comme un lieu super où il va pouvoir s’épanouir, apprendre plein de choses, se faire des copains et des copines, bref un endroit qu’il a vraiment envie de connaître. Je croise d’ailleurs les doigts pour que, sur ce point, il ne soit pas comme son Papa ! (sinon on court à la catastrophe ! Et pourtant Poulet est bac +5)

Après au niveau du comportement, c’est vraiment autre chose… Il refuse de prêter, que ce soit ses propres jouets ou pas. Et il peut se montrer assez « violent » et imprévisible dans ses gestes pour montrer son mécontentement. Par exemple à la fête foraine, un soir, il y avait une petite fille dans la même attraction que lui, d’un coup il lui a sauté dessus, l’a coincée dans un coin et lui a tiré les cheveux… Après m’être confondue en excuses auprès de la maman, peu fière de mon fils (j’avoue que j’aurais aimé être une petite souris et disparaître de suite !) j’ai forcément disputé Poussin, lui expliquant que la violence c’était interdit, qu’on n’avait pas le droit d’avoir des gestes violents avec les autres. Puis m’étant assurée qu’il avait « compris » (ce qui ne l’a pas empêché de recommencer juste après) je lui ai demandé pourquoi il avait ça : « parce que je la voulais pas avec moi »… Un autre soir, il avait eu une autre petite fille dans un manège à côté de lui, dans la même voiture, ça s’était terminé par un bisou… Allez savoir ce qu’il se passe dans sa tête parfois.

Voila donc pourquoi je dis que niveau comportement il a encore d’énormes progrès à faire et que je ne suis pas sûre que tout se passe forcément très bien. À la maison il prête pourtant ses affaires, très temporairement, à ses cousines, ou copines qui viennent nous rendre visite.

Bref, nous verrons bien, en attendant la pression monte, aussi bien pour lui que pour nous…

 

Et chez Anaïs, elle a fait quoi sa Galinette ?

Et chez vous, ils ont fait quoi vos loulous cette semaine ? Un progrès, une découverte, un nouveau jeu, une sortie, un événement…. venez nous raconter en texte, en photos, en vidéo, dans un article avec lien vers nos blogs et venez nous le dire en commentaire pour que nous puissions vous ajouter juste ici.

Quoi de neuf les loulous, c’est aussi chez :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.

16 commentaires sur “La pression monte – Quoi de neuf les loulous n°32