Chat noir un jour… Ou la loi des séries


Qui ne connaît pas cette expression « chat noir un jour, chat noir toujours » ?! J’avoue que j’ai un peu peur de nous porter encore un peu plus la poisse mais nous sommes dans une période pleine de rebondissements. On va appeler ça comme ça. Il y a au moins un avantage certain : nous ne nous ennuyons pas. Nous n’en avons pas le temps !
Je ne saurais dire quand ça a commencé, ni par quoi. Mais une chose est sûre, c’est que nous attendons redoutons à chaque fois la prochaine étape.

Les pannes

Il y a eu les pannes de matériel : L’imprimante super chère, sur laquelle j’avais investi en me disant « c’est cool je vais la garder longtemps, c’est de la qualité ». Bah 2 ans et quelques semaines, plus de garantie. Têtes de lecture HS + le chariot qui n’est plus entraîné. Bref il y en a pour plus cher encore de réparations.
Le frigo aussi nous avait lâché. En plein été, sinon c’est pas drôle ! Et comme c’était un frigo américain, on s’est retrouvé sans rien pendant plusieurs jours…
Il y a aussi eu le micro-ondes récemment, qui s’est mis à ne plus rien chauffer. Pas pratique !
Du coup ça m’a un peu servi de leçon et j’ai compris que ce n’est pas forcément parce qu’on met le prix qu’on achète de la qualité… c’était peut-être vrai avant, mais plus aujourd’hui. Alors maintenant j’utilise un comparatif de produits pour la maison, ça m’aide à choisir. D’ailleurs c’est aussi comme ça que j’avais choisi mon aspirateur laveur Karcher que mes parents m’ont offert.

 

Les chutes

Dans une autre catégorie, il y a eu les gamelles à vélo de Chéri. Ça aurait pu à chaque fois être super grave ! Il fait du vélo de route avec un club et lors d’une sortie à environ 40 cycliste, un collègue a accroché son guidon avec son maillot ou ses fesses. Résultat, Chéri a fait un soleil par dessus son vélo et a atterri dans un ravin plus d’un mètre plus bas. Il était dans un état ! Rien de cassé mais visage, bras, cuisses balafrés.
Et puis la fois où après un course une dame lui a coupé la route. Gamelle et vélo cassé.
Enfin la semaine dernière, vélo à peine réparé, une voiture lui a reculé dessus. Maillot et bras troué. Heureusement il a réussi à l’éviter.

La souris

Il y a aussi eu un épisode plutôt drôle avec le recul. Parce que sans recul ça l’était pas du tout !


Au mois d’août, je me lève un matin et découvre des crottes de souris dans la salle de jeux. Bon, je n’ai pas peur mais n’apprécie pas spécialement la cohabitation. Impression de saleté, tout ça. Le lendemain, une crotte devant la télé dans le salon. Mais bon sang où est cette souris ?! D’où vient-elle ? J’ai poussé tous les meubles, fait le ménage de fond en combles pour trouver un trou d’où elle pourrait arriver. Mais rien !
Et puis tous les jours, une crotte ou deux, pas plus. J’ai même envisagé que ça puisse être autre chose qu’une souris. On avait mis des tapettes, des graines et rien !
Ça a duré longtemps ! J’envisageais même de faire venir un dératiseur.
Puis une nuit, Poussinet a fait un cauchemar, je me suis levée et j’ai vu un truc bouger devant la télé. Une longue queue fine, et puis une toute petite bête me regardait.
Bref, nous avons joué au chat et à la souris encore quelques jours mais nous avons fini par gagner. Ouf !

Alors à chaque fois ce n’est « pas grand chose finalement ». Ça pourrait largement être pire, mais bon tout cumulé, c’est fatigant !

Et chez toi des anecdotes du genre ? Plutôt chat noir ou pas ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.