Le Terrible Four ça existe ? 6


Ça fait plusieurs semaines que ça dure. Au début nous pensions que c’était passager, que ça allait lui passer, comme le Terrible Two, comme toutes les petites crises d’affirmation, d’opposition. Et bien pour le moment ça n’en prend pas vraiment le chemin.

Je ne sais même pas comment ça a pu arriver, comment on a pu en arriver là, à quel moment ça a dérapé ? Il y a forcément eu de notre part un instant de relâche au niveau de l’éducation mais nous ne voyons pas quand. A moins que ce ne soit le Terrible Four ?! Jamais entendu parler pourtant. C’est ptet quelque chose de secret, que personne n’évoque pour ne pas décourager les parents ?! (un peu comme tous les trucs de grossesse dont on ne parle pas ? Episio, tout ça…)

Terrible Four

Le fait est que depuis plusieurs semaines Poussin se comporte comme un pré adolescent…. et j’avoue que là je commence à avoir du mal à garder mon calme (sous entendu je crie, mais ça n’arrange rien).

Mon petit garçon de 4 ans déjà a grandi d’un coup en taille (déjà qu’il est grand à la base) puis il essaie d’affirmer un comportement que nous n’aimons pas du tout. Ça passe par des petites choses :

  • Il ne veut plus se lever le matin, tel un ado il dit qu’il est fatigué, qu’il ne veut pas aller à l’école, qu’il veut rester au lit. Enfin ça c’est la semaine parce que le week end il est debout à 7h sonnantes et trébuchantes et là il est en forme ! Pour remédier à ça nous lui avons acheté un réveil, un peu miraculeux dont je vous parlerai bientôt.
  • Il ne veut plus faire de sieste, enfin ça je me dis que c’est l’âge et que c’est déjà bien qu’il en ait fait jusqu’à presque 4 ans, beaucoup de parents n’ont pas cette chance. A la place il fait le fou, met un bazar pas possible dans la maison, me fait tourner en bourrique…
  • Il ne veut RIEN ranger, laisse tout traîner derrière lui, ses chaussettes, ses slips, ses vêtements,… il me prend pour sa bonne. Et c’est aussi valable pour les jouets, les livres,… « tu peux bien le faire maman »… Mais bien sur !

Là c’était encore gentillet, nous lui apprenons que quand on joue on range après pour mieux pouvoir en profiter ensuite, que les vêtements sales vont dans le panier à linge, que l’école c’est important pour apprendre des choses et pour jouer avec les copains et copines. Mais là où ça se complique…

  • Il dit toujours « NON » à tout, tout le temps. Mais s’il le disait juste comme ça, ça pourrait encore passer (quoi que), là il le crie, le grogne. D’ailleurs il grogne aussi quand il n’est pas content ou quand nous ne voulons pas céder à un caprice. Il est d’une insolence incroyable en ce moment et c’est surtout ça qui m’énerve !
  • Il n’écoute rien, n’obéit à rien. La seule chose qui lui plaît c’est de nous contredire, de faire l’inverse de ce que nous lui demandons. Surtout par provocation, pour voir notre réaction.
  • Il lève les yeux au ciel et soupire quand nous lui demandons quelque chose… Oui oui vous avez bien lu… il a 4 ans.

Alors en ce moment c’est un peu la guerre à la maison, nous lui montrons les limites puisque manifestement c’est ce qu’il recherche.

Nous discutons beaucoup, beaucoup, beaucoup. Lui expliquons énormément les choses, ce qui se fait, ce qui ne se fait pas. Mais nous avons l’impression bien souvent de faire un pas en avant et trois pas en arrière. Il fait beaucoup de séjours puni au coin après une explication du pourquoi, du comment et de ce que nous aimerions qu’il améliore ou qu’il change. Il pleure, nous dit qu’il comprend, nous demande pardon. Mais recommence moins de 5 minutes après.

Bref, nous dialoguons. Nous ne mettons pas de fessées, parce que nous n’aimons pas ça, parce que ce n’est pas l’idée que nous nous faisons de l’éducation, parce que comment expliquer qu’on ne doit pas faire mal si c’est en LUI faisant mal, parce que moi-même étant petite je n’en ai une qu’une seule (dont je me souviens encore et je sais même pourquoi je l’ai reçue), mais parfois j’avoue que je lutte pour ne pas craquer. Mais bon, je sais que ça ne servirait à rien à part me faire culpabiliser (je lui en ai déjà donné mais je déteste ça, c’est un signe de ma faiblesse et je ne me sens pas bien du tout après).

A force de répéter, de le reprendre, nous commençons quand même à voir une petite amélioration, toute petite… mais j’ai quand même l’impression de ne faire que le punir ou lui crier dessus.

A côté de ça, il y a quand même (et heureusement) des câlins, de bons moments, de la tendresse, des bisous, des jeux, des histoires, des guilis, des « maman je t’aime », « maman tu es mon amoureuse », « maman je veux un câlin », « maman je veux te faire un GROS bisous »,…

Enfin, je sais que ce n’est qu’une crise passagère (j’espère !), comme les autres qui sont passées et celles qui viendront, mais elle s’éternise celle-ci et me fait beaucoup me remettre en question en tant que Maman et revoir mon mode d’éducation (trop laxiste ou au contraire trop sévère ?)

Bref, être parents, c’est tout un paradoxe et c’est dans ces périodes là qu’on se rend compte que ce n’est pas tous les jours facile !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.

6 commentaires sur “Le Terrible Four ça existe ?