Comment on fait pour endormir un Poussin ?

Quand Poussin est né, j’adorais l’avoir dans les bras, je passais des heures à le regarder, l’admirer, le contempler, … je ne m’en lassais pas ! Il passait d’ailleurs dans mes bras au moins les 3/4 du temps. Et beaucoup de personnes me disaient : « tu ne devrais pas le porter tout le temps, il va s’y habituer, tu ne vas pas t’en sortir,… » et moi je m’en fichais parce que j’aimais ça, le sentir tout près de moi, pouvoir lui faire des bisous, des câlins, quand bon me semblait, quand j’y repense, c’était super !

Et puis, le soir venu (ou même au moment des siestes en fait), il ne voulait pas s’endormir autrement que dans MES bras, oui les miens !!!  Pas ceux de son père et encore moins dans son lit. Au début, nous nous sommes dit qu’il avait besoin de sentir mon odeur, pour être rassuré, et puis, j’avoue, j’adorais ça en fait !!!

Et ça a duré, duré, duré… vers 12 mois il devenait lourd à porter, j’avais un peu mal aux bras, au dos et lui, il voulait toujours s’endormir dans mes bras et il était malin mon Poussin !! Quand nous croyions qu’il dormait, dès que nous le posions, pourtant aussi délicatement que possible, il se réveillait, et se mettait à hurler… Cercle vicieux, nous n’aimions pas l’entendre pleurer, et il atterrissait de nouveau dans mes bras. Pourtant, nous lui mettions de la musique, lui racontions des histoires mais rien n’y faisait !

Je me suis alors dit, qu’il fallait instaurer un rituel du coucher, un vrai ! Alors nous avons acheté une chaise dans laquelle nous pouvions nous basculer, nous l’avons installée à côté de son lit. Le soir venu, nous prenions un livre « le bisou du soir » (j’en ai déjà parlé ici), nous le lisions, rien que tous les deux, avec pour seule source de lumière, celle du couloir. Nous étions donc dans une atmosphère calme, intime et rassurante puisque j’étais là avec mon Poussin.

Une fois le livre terminé, je lui faisais un gros câlin, en lui parlant, je lui disais : « Maman est là, ne t’inquiète pas. Je suis juste à côté, si tu as besoin, il faut m’appeler, mais ne pleure pas ». Puis je le déposais dans son lit, allumais son mobile, lui mettais de la musique toute douce, lui faisais un dernier bisou et m’en allais.

Le premier soir, il a un peu pleuré, je suis retourné le voir, lui ai réexpliqué que j’étais à côté, et il a fini par s’endormir, seul ! Puis les jours qui ont suivi, il a pleuré de moins en moins, jusqu’à ne plus pleurer du tout !!

Je pense que le fait d’avoir instauré ce rituel du coucher, bien cadré, toujours le même, c’est ce qui nous a « sauvé ». Depuis, il adore quand le moment d’aller « Au DODO » est venu !! Et même mieux, c’est lui qui le réclame !

 

Voici ma première participation à la « Pyjama Party » d’Arsinoé la Crapaude.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

No related posts found...

Cet article a 8 commentaires

    1. Comme quoi faire prendre de nouvelles habitudes c’est possible. Et depuis, même si j’adore que mon Poussin soit dans mes bras, j’apprécie ce rituel du coucher qui passe comme une lettre à la poste !

  1. tu viens de me donner quelques pistes car je suis completement dans ton cas en ce moment et c’est dur dur…

    1. Je te comprends !! J’espère que ta puce arriveras à trouver son rituel à elle 🙂 Bon courage en attendant !!

  2. Un joli témoignage… Je suis bien contente de retrouver ton blog et les autres mais pas pour longtemps, encore une grosse semaine devant moi !!!

    1. Merci copinette, courage !!! Je pense bien fort à toi 😉 et j’ai hâte que tu trouves plus de temps pour ton blog

Laisser un commentaire

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.