Kiki, mon chien-chat 9


Un chien-chat, qu’est ce que c’est que ça me direz vous ? Et bien je vais vous expliquer.

Commençons par le commencement, avec Poulet, nous avons toujours aimé les chiens. Je ne voyais pas ma vie, ni ma maison sans chien (ni animaux en général). Poulet, lui, était un peu plus partagé, ayant vécu les pertes de plusieurs chiens (ses parents avaient des bergers allemands) assez difficiles, il associait surtout le chien à cette peine. L’ayant vécu aussi et même si c’est une étape difficile, un chien, c’est beaucoup de bonheur et de complicité avant tout.

J’ai fini par avoir gain de cause, il ne restait plus qu’à trouver vers quelle race s’orienter ?!

Nous voulions un petit chien, avec un bon caractère, et sociable avec les enfants et qui n’aboie pas sans cesse. Nous nous sommes renseignés et après maintes recherches, nous sommes véritablement tombés amoureux des Shih-Tzu, ces chiens du Tibet.

Puis, nous avons adopté Kiki, de son véritable prénom Snorky (pour le dessin animé du même nom, vous vous souvenez, qui qui qui sont les Snorky ? qui, qui, qui mais qui ?)

C’était le 7 octobre 2006. Elle (parce que c’est une fille) avait alors 2 mois à peine. Kiki a été mon cadeau d’anniversaire cette année là. Chez l’éleveur, tous les chiens se ressemblaient et pourtant je n’ai vu qu’elle, et elle est tout de suite venue me mordiller les doigts. Je crois que nous pouvons dire que nous nous sommes choisies mutuellement !

Je me souviens de ma joie ce jour là, j’avais enfin mon bébé chien.

Et puis elle a un peu grandi, tout en restant petite, elle est plus petite que les autres Shih-Tzu. Elle a son petit caractère à elle et sait bouder par moments. Sinon, c’est un chien très joueur, elle adore faire des bêtises, voler les kleenex et les déchiqueter, machouiller tout et n’importe quoi (je ne vous parle pas de l’interphone mangé avant même d’être installé (elle l’avait pris dans le placard), le bâti de la porte de cuisine, celui de la porte des toilettes, et j’en oublie…). C’est un chien qui n’aboie pas (sauf quand elle est avec son copain Zozore, le chien de mes parents qui lui ne fait qu’aboyer). C’est un chien très câlin, j’ai passé mon congé maternité pré-accouchement avec Kiki en boule sur mon ventre et Poussin qui se donnait à coeur joie de lui montrer sa présence in-utero.

Et ce qui est drôle, c’est que Kiki a des comportements de chats par moment : elle fait le dos rond quand on la caresse, se colle contre nos jambes pour obtenir des câlins, ronronne quand elle est bien (oui oui, elle ronronne, pas tout à fait comme un chat mais quand même). Joue les 4 pattes en l’air en tenant ses peluches entre les 2 pattes avant, fait des roulés-boulés. Et puis elle a à peu près le même gabarit qu’un chat (la taille, pas le poids).

 

Voilà, c’est pour tout ça que Kiki est un chien-chat !

Notre petite Kiki, nous l’aimons très très fort !!!

 

Petit clin d’oeil à DarkGally, du blog « Vogue ma Galère », qui aime passionnément les chats, tu vois, moi je n’ai pas de chat, mais presque !

 

Et vous, plutôt chien, chat, une race en particulier ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour choisir un article à mettre en avant

Comments links could be nofollow free.

9 commentaires sur “Kiki, mon chien-chat